Equipe d'Algérie

Belmadi: «Atal est un fils de bonne famille, j’apprécie l’homme et le joueur»

«Slimani fait un travail supplémentaire et je ne vois pas en lui un joueur en retard»

Auteur : M. A. mardi 11 juin 2019 12:47

L’entraîneur national Djamel Belmadi a animé hier une conférence de presse, à la veille du match Algérie-Burundi. Devant une présence faible de journalistes algériens, le coach des Verts est revenu sur l’importance de ces deux rencontres qui attendent l’EN contre le Burundi ce soir et le Mali le 16 juin prochain.   
«Les joueurs ont été surpris par la chaleur à Doha, mais ils étaient assez en jambes»
« Honnêtement, j’ai trouvé que les joueurs étaient assez surpris sur ce paramètre-là, c’est  vrai que le choc climatique par rapport à ce qu’on avait à Sidi Moussa était assez impressionnant. Ils l’ont remarqué dès notre arrivée à l’aéroport à Doha, pourtant on était arrivés tard. C’est vrai qu’il fait très chaud mais en termes d’humidité on n’est pas au maximum, c’est vivable. Malgré la chaleur assez élevée, la séance d’entraînement s’est très bien passée. J’ai été surpris car j’ai des joueurs assez en jambes et pour une première séance dans ces conditions ç’a été intéressant en termes d’intensité. »
«Le Burundi ressemble au Kenya, ce n’est pas un choix par hasard»
« Le Burundi est une équipe qui ressemble beaucoup au Kenya, c’est pour cela qu’elle a été choisie. Ce n’est pas du hasard, évidemment. On peut même le voir et le vérifier ne serait-ce que par les résultats. C’est une équipe qui n’a pas perdu le moindre match en phase de qualifications, et qui n’encaisse pas beaucoup de buts. C’est à l’image du Kenya, qui est solide défensivement et qui parvient à gagner ses matchs par un but d’écart. C’est vrai qu’elle ne marque pas aussi beaucoup de buts mais elle arrive à gagner, donc on sera face à une équipe qui ressemble fortement au Kenya. »
«On va peut-être changer de tactique, mais pas de gros bouleversements dans mon équipe»
« Concernant notre organisation de jeu ou la manière avec laquelle on va préparer ces matchs-là, évidemment je connais bien ce groupe, donc l’idée ce n’est pas de faire tourner pour préparer ce match du Kenya. Je ne dirais pas que je ne vais pas changer mais il n’y aura pas de gros bouleversements dans ces deux matchs amicaux contre le Burundi et le Mali. On va peut-être changer des aspects tactiques mais ce sera en fonction des matchs qu’on va jouer. On a dit que le Burundi ressemble au Kenya et on peut dire alors que le Mali ressemble un peu au Sénégal. Forcément, il va y avoir deux approches de matchs différentes. »
«Si Boudaoui est là, c’est parce qu’il le mérite, je n’ai pas vu le club où il évolue»
« Dans une sélection, on ne doit pas se tromper par rapport au choix des 23 joueurs qu’on convoque. Il ne faut aussi pas se tromper sur les individus, après on a à travailler sur certains aspects humains. En sélection, ce sont des dates FIFA. J’ai fait 6 stages en moins d’un mois de travail. Maintenant pour avoir un impact sur ses joueurs dans une sélection, comme par exemple Hichem Boudaoui. S’il est là c’est parce qu’il le mérite. Je n’ai pas vu le club ou le championnat où il évoluait. »
«Bennacer et Ounas vont aussi émerger»
« Maintenant il n’y a pas que lui, il y a aussi Ismael Bennacer, Adam Ounas et d’autres jeunes joueurs qui vont émerger. En sélection, l’attente est plus grande, chaque match est un enjeu, donc il y a moins de temps que dans un club. L’objectif est de faire progresser les joueurs. »
«Le but des matchs contre la Tanzanie et le Mali est de dégager mon équipe pour la CAN»
« Le but de ces deux matchs est de dégager une équipe qui commencera contre le Kenya même si elle ne sera peut-être pas celle qui commencera contre le Sénégal. Bien sûr, il y a cette priorité du match du Kenya dont tout le monde a compris qu’il est essentiel, mais moi j’ai le droit d’avoir une vision un peu plus lointaine dans cette compétition. »
«Le Kenya ? On parle de ce match à chaque fois que l’occasion se présente…»
« On parle du Kenya, on profite de chaque séance pour discuter et prévoir les circonstances de jeu. On a répété des situations offensives et défensives et on compte beaucoup sur ce match du Burundi pour mettre en application et voir un peu si tout ce qu’on a travaillé a été bien assimilé. »

Le cas Atal :
«Atal ne mérite pas ce qu’il a enduré»
« Atal est un joueur dont on doit être tous fiers de la saison qu’il a fait à Nice. C’est l’un des meilleurs latéraux du championnat de France. Il brille même dans les dépassements de postes, comme il l’a si bien fait comme attaquant en marquant un triplé. Ces personnes qui ont, pas aussi loin que cela, parlé du décès de son papa, m’étonnent. Je ne comprends pas leur but. C’est en tout cas loin de l’intérêt du pays. Après, je suis pleinement satisfait de Youcef l’homme et le joueur. Il adhère totalement au groupe, et il est très respectueux. »
«Je suis satisfait de Youcef, je l’apprécie particulièrement»
« C’est un fils de bonne famille, que j’apprécie beaucoup même particulièrement. C’est notre petit chouchou, petit par la taille mais grand par le talent. Il est à des années-lumière de tout ce qu’on a pu raconter sur lui comme rumeurs. Moi, je n’ai rien à reprocher à mon joueur, ni à mon staff, tout va pour le mieux. Alors qu’ils assument ça. Je sais que la majorité du peuple algérien est derrière son Equipe nationale, quant à ces brebis galeuses, je m’en remets à Dieu. »
«Ce stage a été programmé il y a 2 mois avec Medane et les dirigeants qataris»
« La préparation a été programmée il y a 2 mois avec Medane et les responsables de la fédération qatarie. Comme je l’avais dit, c’est un stage sur mesure et je remercie les dirigeants du football qatari qui ont été plus que professionnels en nous donnant un énorme coup de main. On est privilégiés et on a tout ce qu’il faut pour travailler. »

Il décortique le Kenya :
«Le Kenya est une équipedifficile à jouer, ces 2 matchs contre le Ghana le prouvent»

 « Le Kenya a commencé, je crois, le 20 mai le travail. Ils ont la possibilité de programmer un stage assez hâtif étant donné qu’ils ont plusieurs joueurs locaux. On a pu suivre leur match à Paris contre Madagascar, ils ont gagné un but à zéro, c’est une équipe difficile à jouer, j’ai vu leurs matchs en phase des éliminatoires, ils ont joué contre la Ghana à l’extérieur où ils ont fait un match très solide avec une courte défaite suite à un but encaissé en fin de match. Après, ils ont battu cette même équipe du Ghana un but à zéro à la maison. Je pense que ce sont deux matchs références pour eux. »
«Cette équipe a un bloc défensif solide et ne se laisse pas bousculer facilement»
« C’est une équipe difficile qu’on aura en face de nous et qui ne prend quasiment pas de buts. Ils ont un bloc défensif et une organisation performante, on s’attend donc à un match serré car on sait que c’est une équipe qui ne se laisse pas bousculer facilement. Ça va être certainement un match difficile. »
«Ce qui s’est passé en finale de la LDC africaine peut évidemment effrayer, mais…»
« Lorsqu’on regarde ce qui s’est passé en finale de la Ligue des champions et que le président de la CAF descende sur le terrain avec un arrêt de match de plus d’une heure, c’est tout simplement incroyable. Une VAR qui ne marche pas, après on décide de faire rejouer le match, ça devient risible. Franchement, c’est honteux. On est très en retard. Ça représente énormément de choses sur l’état actuel du football africain, je veux parler de ceux qui le dirigent. Ça peut éventuellement effrayer lorsqu’on est appelé à jouer une CAN et quand on voit que ce sont les mêmes responsables qui vont s’en occuper, donc le football africain est tributaire de ces dirigeants-là et ça serait vous mentir que de dire que ce n’est pas inquiétant. Maintenant on se prépare sans trop mettre ces calculs dans nos têtes. »
«Ce que l’EN a vécu en Égypte, il y a quelques années, est derrière nous, on se prépare pour être prêts, sans plus»
« On va aller en Égypte sans trop penser à ce qui s’est déjà passé il y a quelques années, on ira pour donner le maximum. D’ailleurs on se donne à fond pour être prêts, après advienne que pourra ! Puis il y a des choses qu’on ne peut pas prévoir, tout ce qu’on peut faire c’est de nous préparer du mieux possible pour être prêts. »

Retransmission des matchs amicaux :
«Diffuser le match du Burundi ? J’ai dû me déplacer à Paris pour voir le Kenya jouer, alors…»
« On ne peut pas ouvrir les séances d’entraînement au public à chaque fois, ce n’est pas possible, on est en pleine préparation. Pour ce qui est de la diffusion du match contre le Burundi, normalement je ne vous réponds pas parce que ce n’est pas de mon ressort, mais je veux bien savoir si vous voyez les matchs des équipes africaines à la télévision ? Pour ma part, je n’ai pas vu le Kenya et la Tanzanie jouer, j’ai dû me déplacer jusqu’à Paris pour les superviser. Alors pourquoi serai-je obligé d’accepter qu’on diffuse nos matchs ? »
«On a le droit à un minimum de discrétion dans notre travail»
« Je sais que c’est votre travail de tout savoir sur l’EN, mais on a aussi le droit à un minimum de discrétion dans le nôtre. Maintenant, on a ouvert au public le match contre le Burundi, c’est ce qui m’intéresse. Quant à la diffusion, je n’ai pas autre chose à dire. Après, la séance du 12 juin sera ouverte au public. »

«Slimani fait un travail supplémentaire et je ne vois pas en lui un joueur en retard»
« Slimani effectue un travail supplémentaire à la fin de chaque séance d’entraînement. Il répond très bien, il est en train de faire le nécessaire, je vois un joueur qui est venu avec beaucoup de détermination et préparé. Il n’est pas du tout à la rue, Islam a travaillé aussi avec son préparateur physique en club. C’est vrai qu’il n’a pas joué depuis le mois de février, mais je ne vois pas en lui un joueur en retard d’un point de vue athlétique. Il est parfait, il enchaîne les séances avec nous, en plus bien entendu des séances supplémentaires qu’il fait avec le préparateur physique. Il n’y a donc rien à redire là-dessus. »

«Belkebla est bien entré dans le moule, il a envie de montrer qu’il mérite d’être là»  
« Pour Belkebla, c’est un joueur qui ne découvre pas la sélection algérienne, car il a déjà joué en sélection olympique. Maintenant, il arrive en Equipe nationale, il est bien entré dans le moule. Il est  présent, il bosse bien et il a envie de montrer à tout le monde qu’il mérite sa sélection. Adlène Guedioura a fait aussi une grosse préparation, il est aussi très satisfaisant. Je ne veux pas être trop optimiste ou tomber dans l’autosatisfaction, mais je pense qu’on a effectué une très bonne préparation. »

Publié dans : guedioura slimani Belmadi Belkebla Atal

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Votre pronostic pour le match amical de dimanche entre l'Algérie et le Mali ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4474 16/06/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir