Equipe d'Algérie

Côte d'Ivoire - Algérie / Belmadi: «Je sais comment déjouer cette équipe ivoirienne»

«On a besoin de nos supporters à côtés de nous»

Auteur : Moumen A. jeudi 11 juillet 2019 11:22

Comme de coutume, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a animé hier à la mi-journée une conférence de presse pour parler de la rencontre prévue cet après-midi à partir de 17h face à la Côte d’Ivoire pour le compte des quarts de finale de la CAN 2019. L’ancien sociétaire de l’Olympique de Marseille admet que le match d’aujourd’hui sera plus compliqué, mais assure avoir une idée précise sur cette équipe ivoirienne et comment la déjouer :
« Il n’y a pas de piège en particulier à éviter. On aura en face une équipe coriace. Elle dispose de pas mal d’individualités et de joueurs d’expérience. Si on regarde le dernier match disputé face au Mali, on voit bien qu’elle a été bousculée notamment lors de la première période, mais elle n’a pas cédé. Le Mali aurait pu mener au score à la mi-temps. La Côte d’Ivoire est capable d’être dominée sans encaisser et à la fin, remporter le match. Je ne rentrerai pas trop dans les détails, mais j’ai des éléments pour faire déjouer cette équipe ivoirienne et lui trouver des failles, puisque toutes les équipes en ont. On fera le nécessaire pour taper là où ça fait mal. Ce qui est sûr, c’est qu’on est déterminés et s’ils sont forts face à nous, ils l’emporteront tout simplement, mais ça ne sera pas facile. »

«La Côte d’Ivoire est le favori»
Djamel Belmadi assure que l’adversaire des Verts demeure le grand favori pour le sacre final et pour le match de cet après-midi en dépit du beau parcours réalisé jusque-là par les Verts : « Je ne parlerai pas d’un match test. On ne peut pas être testé en quarts de finale d’une CAN quand même. On va tout faire pour passer et viser ensuite la finale. La Côte d’Ivoire est le favori pour cette CAN, avec tous ses joueurs qui évoluent dans de grands championnats. Ils ont de l’expérience et sont arrivés en Egypte avec la conviction de gagner le trophée. Cette équipe a gagné la CAN 2015, elle a donc un passé récent et l’expérience de la victoire. C’est même l’archi favori de cette compétition. Un adversaire difficile et délicat à affronter. »

«On a bien analysé notre adversaire»
L’ancien coach d’Al-Duhaïl a révélé hier que lui et son staff ont pris le soin de parfaitement étudier cette équipe de la Côte d’Ivoire même s’il admet ne pas avoir le temps voulu : « Evidemment, tout est pris en considération pour bien préparer notre quart de finale. On a bien analysé cette équipe ivoirienne. On connaît ses caractéristiques de jeu, ses forces et ses faiblesses. On est d’ailleurs toujours en train de travailler là-dessus, même si on a peu de temps puisque les matchs s’enchainent. En tout cas, il n’y aura pas de surprises à avoir sur la connaissance de cette équipe. »
 
«Qu’on arrête avec cette étiquette de favori !»
Une nouvelle fois, Djamel Belmadi a été questionné sur le fait que l’Algérie soit devenue le favori numéro 1 de cette CAN et si les joueurs ont été préparés psychologiquement pour endosser ce nouveau costume. Une question qui n’a pas du tout plu au coach national : « Vous n’arrêtez pas avec ces histoires de favori, outsider… C’est un réel problème. Vous avez un souci apparemment avec ça puisque à chaque conférence de presse on me sort ça. Pourtant, moi, je ne rentre pas là-dedans depuis le début. C’est toujours les mêmes questions, ayez un peu d’imagination. Eh oui, on travaille là-dessus et on sera prêts à tout, ne vous inquiétez pas. »

«On ne doit pas être désolés de n’avoir pas encaissé de but jusqu’à présent»
A la question : Votre équipe est-elle préparée mentalement à réagir au cas où elle encaisserait un but et concède l’ouverture du score lors de ce match face à la Côte d’Ivoire ? Belmadi a répondu : « On n’a pas encaissé de but jusque-là et c’est tant mieux. On ne va pas être désolés tout de même. L’idée est d’être très solides défensivement si on veut aller loin dans cette compétition. Après, si on encaisse, on doit faire preuve de courage et garder la confiance pour essayer de marquer plus que l’adversaire. Notre équipe a les ressources mentales nécessaires pour revenir à la marque si on est devancés au score. »

«Il y a de la méfiance, mais beaucoup de confiance aussi avant ce match»
Le sélectionneur national, Djamel Belmadi dit se méfier naturellement de cette équipe de Côte d’Ivoire mais assure que ses joueurs ont le plein de confiance avant d’aborder cette rencontre : « Ce que j’ai dit à mes joueurs à propos de ce match reste secret et entre moi et mes joueurs. Après, oui, il y a un peu des deux. De la méfiance, mais aussi beaucoup de confiance. »

«Jouer à 18h, 20h ou 22h, ce n’est pas un problème, on ne doit pas se trouver des excuses»
Le staff technique en concertation avec la FAF a décidé d’effectuer le voyage à Suez ce jeudi, soit le jour du match. Belmadi espère que cela n’affectera pas les joueurs :
« Oui, on a décidé d’aller à Suez le jour du match. J’espère que cela ne posera pas de problème. On jouait au Caire jusqu’à maintenant et désormais, on doit changer. L’organisation est ainsi faite et on doit s’en accommoder. Après, jouer à 18h, 20h ou 22h, cela ne va rien changer. On ne doit pas se trouver dès maintenant des excuses ou des problèmes. On fera le nécessaire pour sortir un grand match. »

«Avoir une journée de récupération est un avantage»
La sélection dispose d’une journée de repos supplémentaire par rapport à son adversaire, puisque les Verts ont joué dimanche face à la Guinée, tandis que la Côte d’Ivoire n’a affronté le Mali que lundi.
« Avoir une journée de repos de plus n’est pas quelque chose de décisif, mais sûrement, avec l’enchainement des matchs, c’est un avantage certain », a dit le coach national.

«Si Boudaoui est à la CAN, c’est qu’il le mérite»
Par la suite, Belmadi a encensé Hicham Boudaoui, qui était assis à ses côtés durant cette conférence de presse :
« S’il est présent avec nous dans cette CAN, ce n’est pas parce qu’il est jeune, c’est juste qu’il mérite d’être là. Il a le talent et il peut apporter à la sélection. Il mérite sa place. A lui de continuer à travailler, d’apprendre aux côtés des joueurs et à progresser. Il a fait un très bon match face à la Tanzanie. Moi, je ne donne pas de cadeau. Peu importe ton nom, ton âge, si tu peux ramener un plus à la sélection, tu es le bienvenu. »

«On espère que la VAR sera bien utilisée»
Comme tout le monde le sait, à partir de ces quarts de finale, la VAR (Assistance vidéo à l’arbitrage) va rentrer en service. Belmadi espère que celle-ci sera bien utilisée et que le scénario de la finale retour de la Ligue des champions entre l’EST et le WAC ne se reproduira pas :
« La VAR est un outil qui est censé ramener de la justice et aider l’arbitre. Espérons qu’on n’assistera pas au scénario du match de la Ligue des champions africaine, puisqu’elle n’avait pas fonctionné. Ça va être une première dans cette CAN et j’espère que ça va bien se passer. Inch’Allah elle n’aura pas un impact négatif sur les matchs et que personne n’en souffrira. »

«On a besoin de nos supporters à côtés de nous»
Et de conclure sur le déplacement prévu des supporters à Suez :
« Les supporters sont notre 12e homme. Bien sûr que c’est un avantage de les compter parmi nous. Je sais qu’ils viendront en force pour nous soutenir et on les remercie pour tous les sacrifices qu’ils font. On sait tous ça et on fera le maximum pour leur procurer de la joie. »
 

 

Publié dans : algerie Belmadi Côte d'Ivoire Boudaoui

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

CAN 2019 : Votre pronostic pour la grande finale de vendredi entre l'Algérie et le Sénégal ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4505 17/07/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir