Ligue 1 & 2

CSC 1 - USMBA 0 : Cissé marque, Rahmani fait le reste

Arab : «L’essentiel les 3 points» Cherif El Ouazzani : «L’arbitre a offert la victoire au CSC»

Auteur : M.A. vendredi 15 septembre 2017 23:43

Stade : Hamlaoui (Constantine)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Helalchi, Azrine, Bounoua
Avertissements : Belameiri (33’), Sylla (54’), Rahmani (90’+5) (CSC) ; Lamara (33’), Khali (41’), Legraâ (81’) (USMBA)
But : Cissé (41’ sp) (CSC)
------------------------------
CSC : Rahmani, Khadir, Bencherifa, Zalani, Aroussi, Zerara, Sylla, Bezzaz (Lamri 62’), Belameiri (Rebbih 71’), Cissé, Belkheir (Benayada 86’)
Entraineur : Amrani
------------------------------
USMBA : Toual, Zerrouki, Lamara, Legraâ, Khali, Benabderrahmane, Belhoucini (Kherbache 60’), Bouguelmouni, Bounoua (Mamèche 72’), Zouari, Bellahouel
Entraineur : Cherif El Ouazzani

 

Après son revers concédé à Tadjenanet face au DRBT il y a une semaine, le CSC était appelé hier à refaire surface et à renouer avec la victoire, lors de la réception de l’USM Bel Abbès pour le compte de la 3e journée de Ligue 1 Mobilis. Les protégés de Abdelkader Amrani ont eu le dernier mot en arrachant une petite mais précieuse victoire sur le score d’un but à zéro et ce grâce à Cissé, l’auteur de l’unique but, mais aussi grâce à un grand Rahmani qui a annihilé toutes les actions des gars de la Mekerra.

Frappe de Zerara, le gardien Toual à la parade
On jouait la 15’, suite à une chevauchée de Bezzaz, ce dernier sert sur un caviar Zerara qui enchaîne avec une frappe à ras de terre, mais le gardien de but de l’USM Bel Abbès Toual s’est distingué en se couchant pour dégager le cuir in extremis. Toual a sauvé son équipe d’un but tout fait.

Belhoucini réplique, mais sans danger
Les gars de la Mekerra ont essayé de répliquer. Sur un tir puissant des 30 mètres de Belhoucini, le cuir est parti dans les décors, sans danger pour le gardien du CSC Chemseddine Rahmani à la 23’.

Cissé obtient un penalty et ouvre la marque
Les poulains de Abdelkader Amrani mettent la pression dans le camp de l’USMBA et parviennent à trouver la faille avant la fin de la première mi-temps. Sur une action collective à la 41’, Belameiri sert Belkheir, ce dernier d’un joli retrait, trouve l’attaquant malien Cissé bien embusqué dans la surface de vérité, il est bousculé par le défenseur axial Khali. L’arbitre Helalchi désigne le point de penalty et c’est le Malien Cissé Mokhtar qui exécute la sentence avec succès et libère les Sanafir présents en force au stade Hamlaoui.

Zouari a failli égaliser
Touchés dans leur amour-propre, les protégés de Si Tahar Cherif El Ouazzani se ruent en attaque. Sur une belle combinaison Bouguelmouna-Belhoucini- Zouari, ce dernier d’une balle enveloppée, le cuir passe légèrement à côté du cadre à la 44’.

Rahmani sauve les siens d’un but tout fait
Dans le temps additionnel de la première mi-temps (45’+2), sur une balle arrêtée, Belhoucini bien placé dans la surface de vérité surgit et met une tête, mais le gardien de but Rahmani étale toute sa classe et dévie le ballon en corner au grand bonheur des Sanafir. C’est avec ce petit avantage en faveur du CSC que s’achève le premier half.

Bouguelmouna met les Constantinois en danger
A la reprise du jeu, ce sont les visiteurs qui prennent l’initiative et dominent les Constantinois. Après une tentative de Zouari à la 46’, c’est au tour de Bouguelmouna de mettre en danger les locaux en ratant un but tout fait suite à une passe de Bounoua à la 53’, mais le ballon est passé à côté du cadre.

Bezzaz réplique mais…
Les poulains de Abdelkader Amrani qui ont senti le danger venir, ont repris petit à petit les choses en main, en se procurant une occasion en or à la 57’. Suite à une frappe puissante des 30 mètres de Yacine Bezzaz, mais sans trouver la faille.

Quel ratage du rentrant Rebbih !
Le coach Amrani opère deux changements, avec les rentrées de Lamri et Rebbih à la place de Bezzaz et Belameiri. L’attaquant Rebbih n’a pas tardé à créer le danger. Juste une minute après son incorporation il obtient un coup franc excentré et d’un tir à ras de terre, sa balle touche le montant droit du gardien Toual qui n’a rien vu sur l’action (72’).

Rahmani toujours à la parade
Les gars de la Mekerra mettent la pression sur l’équipe du CSC dans les dix dernières minutes et se procurent plusieurs occasions. A la 82’, sur un travail individuel de Zouari, ce dernier envoie un bolide, mais le ballon est dévié en catastrophe en corner par Aroussi. Ce n’est pas fini. Sur une erreur de Khadir, Belahouel lui chipe le ballon et envoie un centre-tir, mais le gardien Rahmani, toujours vigilant, a coupé la trajectoire en sauvant le CSC de l’égalisation à la 84’. Dans le temps mort, sur une longue touche de Lamara, Kherbache fait une jolie déviation mais personne pour pousser le cuir au fond des filets (90’+3). Benabderrahmane a failli égaliser à la 90’+5 suite à une demi-volée. C’est sur ce résultat d’un but à zéro que s’achève le match au grand bonheur des Sanafir.
 

Arab : «L’essentiel les 3 points»
«On ne retient que les trois points de la victoire et c’est l’essentiel. Même si la manière n’y était pas, on a su comment arracher la victoire qui nous permettra d’entrevoir la suite et de préparer le prochain match contre El Harrach avec plus de confiance et un moral au beau fixe.»

Cherif El Ouazzani : «L’arbitre a offert la victoire au CSC»
«C’est vraiment dommage de perdre à cause d’un arbitrage pareil qui a tout fait pour nous casser. Il a offert un penalty imaginaire au CSC. Il a cassé le travail effectué durant toute la semaine et je le laisse à sa conscience. On méritait au moins le point du match nul mais en vain.»

Publié dans : Sylla Bezzaz Legrâa Zerara Lamara Khali.

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Qui va remporter le Ballon d'Or cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5225 28/11/2021

Archive

Année
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir